Direction Djerba la douce

Quatre semaines sont passées depuis mon retour de Djerba et je ne me suis toujours pas remise de ce fameux voyage ! Vous avez pu suivre mes aventures en Tunisie sur Instagram et depuis, j’essayais de trouver du temps pour écrire un article sur le blog : vous avez été plusieurs à me demander des avis pour votre prochain voyage là-bas ! Vous allez pouvoir trouver toutes les infos en détails (hôtel, excursions, budget etc) ci-dessous. Bonne lecture 🙂

Notre hôtel, le Seabel Aladin à Djerba

L’hôtel :

Nous sommes parties 8 jours avec une copine, direction Djerba pour ses plages de sables fins et surtout une envie de dépaysement au soleil. À seulement 2h30 de Paris, la Tunisie nous semblait être un très bon compromis à un prix non négligeable.

Nous avons trouvé notre bonheur via Lastminute.com : le Seabel Aladin, un hôtel club 3 étoiles, plage privée et piscines extérieures, chambre sympathique et surtout : All inclusive ! L’hôtel vaut ses 3 étoiles. Nous étions sceptiques avant de réserver car les étoiles n’ont pas la même valeur qu’en France « askiparait ». On m’avait toujours dit de prendre au moins 4 étoiles dans les pays étrangers. Mais nous nous sommes fiées aux nombreux commentaires positifs sur Tripadvisor et autres sites où l’on disait que du bien de cet hôtel. Nous n’avons pas été déçues !

Hôtel très accueillant : nous avons eu le droit à notre petit cocktail de bienvenue à la réception. Notre chambre était plutôt clean : 1 lit double, 1 banquette/lit simple, salle de bain avec baignoire, jolie terrasse face à la piscine et surtout le + : ménage fait tous les jours. Le personnel de l’hôtel était aux petits soins. L’hôtel comprend également un joli jardin, une piscine intérieure et deux piscines extérieures, une plage privée, deux restaurants (dont un restaurant près de la plage, ouvert seulement en haute période. Il était fermé en Mai quand nous y sommes allées).

Je vous invite à visionner la petite vidéo juste ci-dessous pour vous faire une idée de l’hôtel 🙂

La restauration :

Nous avons pris la formule All inclusive pour avoir les pieds sous la table pendant 8 jours : petit déjeuner jusqu’à 10h et déjeuner/dîner avec buffet également : ça c’est les vacances ! On n’oublie pas la pause de 16h même en vacances, avec des bonnes crêpes et du thé à la menthe, disponibles toute l’après-midi. Le All inclusive comprend également les boissons soft/alcoolisées à votre disposition toute la journée aux bars de l’hôtel. Tous les soirs, nous avions le droit à nos cocktails ultra sucrés et fluos (si si fluos !) pour l’apéro haha. L’hôtel n’est pas très fort en cocktails mais ce n’est pas bien grave, ça met dans l’ambiance et c’est plutôt drôle ! Concernant les repas, nous avons largement préféré les repas à l’extérieur de l’hôtel pour être honnêtes, les buffets proposés par l’hôtel ne sont pas fameux. Par contre, leurs poissons grillés sont excellents, nous avons fait notre cure de poissons pour l’année 😉

Les animations au Seabel Aladin :

J’ai entendu un couple de jeunes touristes nous dire « on s’embête à l’hôtel, il n’y a rien à faire ». Je ne suis pas de cet avis. En hôtel club, il faut « jouer le jeu » et s’ouvrir aux animations et à l’ambiance tunisienne 🙂 En effet, si vous restez dans votre chambre sans aller vers les autres, vous ne vous amuserez pas c’est certain. Pour le coup, l’hôtel propose beaucoup d’activités : volley, aquagym, pétanque, gym, jeu d’apéros, danse orientale, choré’, animations dans la journée, spectacles tous les soirs etc etc. Les animateurs de l’hôtel viennent souvent vous proposer de participer à des activités et il faut se laisser prendre au jeu : ils sont adorables et on se marre bien avec eux ! N’hésitez pas à passer à la « Discothèque » le soir après le spectacle et à participer à leurs danses du village, c’est drôle ! J’ai réellement été impressionnée par les talents de danseurs des animateurs lors les spectacles.

Le budget / ce qu’il faut savoir sur les Dinars Tunisiens (DT)

Plusieurs personnes m’ont demandé quel budget prévoir pour partir une semaine à Djerba. J’ai pris exactement 150 euros, sachant que tout était compris à l’hôtel. Donc de l’argent de poche pour les excursions et les souvenirs. Nous n’avons pas fait nos grandes négociatrices donc vous pouvez vous en tirer pour moins cher si vous êtes des pros de la négociation. 😉

Il faut retenir plusieurs choses :

  • Vous ne pouvez pas échanger des dinars tunisiens (DT) en France, tout se fait directement là-bas
  • Vous ne vous faites pas trop avoir en échangeant des euros contre des dinars tunisiens à l’hôtel (contrairement aux idées reçues)
  • Pour vous faire une idée du prix en euro, il faut diviser par 3 les dinards tunisiens (DT). Par exemple, 60 DT /3 = 20 euros
  • Lors des visites que vous faites avec des tunisiens, prévoyez un ou deux dinars à donner en plus du tarif de base pour remercier. C’est la coutume là-bas de laisser un petit pourboire
  • S’il vous reste des sous à la fin du voyage, vous pouvez les échanger directement à l’aéroport

Les excursions

Dès notre arrivée à l’hôtel le dimanche, nous avions envie de profiter de l’île rapidement. Nous avons eu la possibilité de réserver des excursions directement à l’hôtel. Contrairement à l’idée reçue « ça coûte plus cher en réservant à l’hôtel », les prix dans l’hôtel et à l’extérieur sont les mêmes, ce ne sont pas des arnaqueurs. En tout cas, ce n’était pas le cas dans notre hôtel. Le tunisien qui s’occupait des excursions nous a proposé deux sorties pour commencer : une sortie « trek en 4×4 une journée entière » (pour visiter plusieurs lieux sur le territoire Tunisien, hors Djerba) + une sortie « bateau pirates sur l’île aux flamants roses » (oui, c’est typiquement touristique haha…). Nous avons même pu négocier un peu le tarif en réservant deux excursions.

1e sortie – trek en 4X4 sur le territoire Tunisien (fait le lundi) / Prix 150 DT par personne :

Cette excursion a donc été réservée via l’hôtel directement. Voici ce que nous avons fait en une journée :

  • Passage par la chaussée Romaine pour sortir de l’île.
  • Pause sur le lac salé à la sortie de Djerba.
  • Passage par la ville de Tataouine et quartier libre pour visiter son petit souk, où j’ai acheté du bon thé à la menthe et à la rose.
  • Petite balade dans le désert tunisien et descente de quelques dunes (on a bien rigolé !).
  • Arrêt dans le village berbère de Chenini, un lieu à voir absolument avec ses habitations traditionnelles troglodytes (des habitations creusées directement dans le flanc de la montagne pour garder la fraîcheur de la roche), c’est splendide ! Pause déjeuner compris dans le tarif de l’excursion avec un succulent couscous, une soupe de poisson (trèèès épicée), une corne de gazelle en dessert et un thé à la menthe en option (pour 2 dinars).
  • Arrêt dans le village berbère Ksar Hadada, à quelques kilomètres de Tataouine. Nous avons visité le lieu où ont été tournées des scènes du film Star Wars – Episode 1 : la menace fantôme. Etant une grande fan, je vous laisse imaginer ma joie ! 😉 Le lieu est un ancien hôtel où se font désormais des visites privées. Racheté par George Lucas pour son film, le lieu a été réaménagé pour en faire le village d’Anakin Sky walker, Mos Espa sur la planète Tatooine. George Lucas a ensuite offert le lieu à la municipalité. Une jolie visite à faire : les petites maisons colorées sont trop mignonnes, vous pouvez vous promener partout, rentrer dans certaines maisons et marcher sur les toits.

2e sortie – tour de l’île de Djerba en taxi (fait le mardi) / Prix 60 DT par personne :

Les tunisiens étant très sociables, un serveur de l’hôtel nous a gentillement proposé d’appeler « son cousin », chauffeur de taxi, pour nous faire faire le tour de l’île de Djerba en taxi, pour 60 dinars tunisiens par personne (ce qui fait 20 euros par personne). Pour une après-midi entière à visiter l’île au côté d’un guide très sympa, ça vaut le coup. Il est venu nous chercher à l’hôtel et nous a reconduit le soir-même. Vous pouvez faire confiance aux tunisiens, ils sont vraiment très sympas. Nous avons donc visité :

  • Un lieu de fabrication artisanale de poterie dans le village des potiers de Guellala, avec explication et visite d’une galerie d’argile à 10 mètres sous terre. (J’ai dû vaincre ma claustrophobie haha).
  • Le musée de Guellala pour découvrir les coutumes tunisiennes : nous n’y sommes pas rentrées finalement (l’entrée est à 10 DT) mais il est joli de l’extérieur.
  • La synagogue La Ghriba, qui est très jolie (prévoyez 1 ou 2 DT à donner en sortant de la synagogue)
  • Djerbahood dans la ville d’Erriadh, et son fameux streetart : à faire absolument ! En 2014, une centaine d’artistes ont investi les lieux pour peindre leurs créations sur les murs du quartier.
  • Passage par le petit port (là où sont regroupés les « bateaux pirates »).

3e sortie – balade en dromadaire (faite le jeudi) / Prix 60 DT par personne :

Pour cette sortie en dromadaire, nous avons fait confiance au chauffeur de taxi qui nous a proposé d’appeler une de ses connaissances. Nous avions aussi la possibilité de faire cette balade via l’hôtel directement. Pour le coup, nous nous sommes faites un peu avoir : nous avons payé 60 DT avec l’ami du chauffeur de taxi contre 50 DT par personne la balade si nous avions réservé avec l’hôtel. Après tout, il n’y a pas une grande différence et nous n’avions pas envie de négocier. #flemmardes

Pour la petite histoire, j’ai fait du rodéo (malgré moi) sur un dromadaire qui était ultra énervé, j’ai cru réellement que j’allais finir à l’hôpital. On a finalement changé de dromadaire après plusieurs tours de rodéo haha…

Nous nous sommes baladées dans la campagne de Djerba et autour de la lagune durant deux heures (aller-retour). Sans rire, ça fait les jambes deux heures de dromadaire : j’ai marché comme un cow-boy les deux jours suivants… Mouahaha.

4e sortie – l’île aux flamants roses (faite le vendredi) / Prix 70 DT par personne :

Réservée via l’hôtel, la sortie en bateau, c’est THE truc touristique. Il faut savoir qu’au mois de mai, il y a moins de monde mais si vous y allez en haute période, vous allez être vraiment tassés sur le bateau à mon avis. On nous a emmené en car dans un petit port et nous avons embarqué sur des « bateaux pirates » avec un équipage tunisien super sympa. Pendant toute la balade (aller et retour) sur le bateau, nous avons eu le droit à plusieurs animations : de la danse avec des superbes choré’ de la part des animateurs et un peu de pêche. Une petite heure de trajet est nécessaire pour nous rendre sur l’île aux flamants roses.

Une fois sur place, quartier libre pendant une heure pour nous balader puis nous avons déjeuné sous une paillote. Le déjeuner était vraiment très bon et typiquement tunisien. À vrai dire, nous ne sommes pas parties le bon jour car nous avons eu de la pluie, de l’orage en mangeant… et il faisait froid… Je vous laisse imaginer la scène plutôt comique : 20 personnes regroupées sous la même paillote qui n’était pas duuuu tout imperméable… tels des naufragés sur une île déserte haha.

Le déjeuner est compris dans le prix de l’excursion. À la fin du déj’, nous avons eu le droit à un spectacle humoristique de la part des animateurs (ils ont une pêche d’enfer !) et à un petit thé à la menthe.

Pour votre information, les flamants roses sont présents sur l’île seulement au mois de septembre. Nous avons été déçues, nous n’en avons pas vu en mai. À vrai dire, les touristes se rendent sur l’île pour les voir donc vous serez forcement un peu déçues si vous n’y allez pas en septembre, il n’y a rien d’autres à voir ou à faire sur l’île à part se balader et se baigner un peu (s’il fait chaud, ce qui n’était pas notre cas).

Vous trouverez beaucoup d’avis différents sur internet concernant cette balade. Cela dépend du bateau et de l’équipage sur lequel vous tombez et du temps également.

Les excursions à faire en plus

Je vous propose ici quelques excursions en plus, que nous aurions aimé faire si nous étions restées un peu plus longtemps :

  • Visite de la ville de Matmata dans le sud de la Tunisie, pour visiter des habitations traditionnelles troglodytes (des habitations creusées à flanc de montagne). Pour les fans de Star Wars, vous pouvez visiter l’Hôtel Sidi Driss qui a servi de décors pour le film.
  • Souk de Houmtsouk (capitale de Djerba). Les souks sont ouverts seulement le lundi et le jeudi. Nous sommes passées dans la ville le mercredi, dommage !
  • Balade en quad autour de la lagune de Djerba.
  • Le restaurant « Le petit marin ». Nous l’avions noté sur notre liste : c’est un restaurant avec des plats typiques où on peut déjeuner les pieds dans l’eau.

Mon avis sur le voyage

En un mot : ravie ! Les Tunisiens sont des personnes adorables, toujours de bonne humeur. Ils ont la joie de vivre et ça se sent, la danse et la musique sont partout. Je pense que l’hôtel club est un gros plus. La visite de l’île de Djerba peut être faite en une semaine, mais je vous conseille de vous rendre dans le sud de la Tunisie, hors île, pour découvrir davantage de choses. J’ai été vraiment dépaysée et j’ai hâte de repartir dans les pays arabes. Prochaine destination : Maroc ? Dubaï ? À voir !

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire, j’y répondrai avec plaisir 🙂

Je vous embrasse !

Agathe

Laisser un commentaire